(1854-1940), portraitiste
Philomene Belliveau

Cette artiste est née à Memramcook le 29 juillet 1854. Sa mère, Modeste Cormier, donne naissance à neuf enfants : André, Domitille, Marie, Nathalie, Philippe, Philomène, Marie, Thomas, et Lucien. Son père, Joseph Belliveau, est l’un des cultivateurs les plus à l’aise du village. Les frères de Philomène fréquentent tous le Collège Saint-Joseph, sauf l’aîné qui est étudiant au séminaire Saint-Thomas. Philippe devient prêtre jésuite tandis que Lucien s’oriente vers la médecine. Les filles quant à elles vont au couvent de Miscouche à l’Île-du-Prince-Édouard, sauf l’aînée qui va à l’école du village.

Après des études au Reed’s Castle, le couvent des Religieuses du Sacré-Cœur à Saint-Jean, Nouveau-Brunswick, Philomène se dirige, en 1889, vers Boston où elle étudie le dessin et la peinture. Exécutées au pastel, ses peintures acquièrent rapidement de la popularité. Dans un article du Moniteur acadien, on mentionne qu’elle « a exécuté plusieurs portraits au pastel qui, au jugement des meilleurs connaisseurs, dénotent un talent qui n’est pas ordinaire. » Parmi ceux-ci, on retrouve un portrait du père Camille Lefebvre (vers 1890), de Joseph Pelletier, curé de Saint-Louis (1891), du Dr Édouard H. Léger, député du comté de Kent (1892), de Mme T. F. Bourque et ses deux fils de Weymouth en Nouvelle-Écosse (1892), du marchand et politicien, Olivier Melanson de Shediac (1892), de l’abbé Trudel, curé de Lamèque (1892), du père André Roy (1892) et de son père, décédé en 1892 (1893). Le Musée acadien de l’Université de Moncton possède quatre de ses portraits, ceux du père André Bourque, du père Camille Lefebvre, de Pascal Poirier et de Pélagie LeBlanc. D’autres sont la propriété de collections privées. Tous les fusains attribués à Philomène ne sont pas signés. Elle avait commencé à peindre avant son séjour à Boston puisqu’un portrait du père André T. Bourque est évalué à 25 $ dans un article du Moniteur acadien en 1885. Il semblerait qu’elle n’ait pas peint après son mariage.

Philomène a également une très belle voix. Dans un article du Moniteur acadien en 1885, on souligne ce talent. « On nous pardonnera si nous ne mentionnons que quelque des noms des personnes qui se sont distinguées tant par la beauté de leur voix que par l’habile exécution de leur chant; nous voulons parler des demoiselles Sara et Jeanne Gaudet, et de demoiselle Philomène J. Belliveau, […]. »

Le 15 février 1904, Philomène, âgée de 49 ans, épouse le juge Alphonse Pierre Garon de Rimouski. Elle semble avoir caché son âge véritable. Au recensement de 1911 à Rimouski, il est écrit qu’elle est née en juillet 1860 et âgée de 50 ans. Selon son acte de baptême, elle est plutôt née en juillet 1854. Hector, un fils âgé de 30 ans, demeure avec eux. Il s’agit du fils de son mari.

Philomène aurait eu une forte personnalité, selon Huberte Garon, fille du cousin du juge Garon : « D’un caractère autoritaire avec un sens de l’économie très développé, elle ne manquait pas d’esprit. Il aurait été préférable à certains de ses interlocuteurs de ne pas s’exposer au tir de ses fidèles.»

Son mari et elle éliront domicile à Shediac où son frère Lucien Belliveau est médecin. Plus tard, on les retrouvera à Rimouski où Philomène décèdera le 17 mars 1940.

Sources :
  • Garon, Huberte, lettre du 6 avril 1971 à un dénommé Georges.
  • LeBlanc, Gérard, « L’artiste Philomène Belliveau et sa famille », Les Cahiers de la Société historique de la Vallée de Memramcook, vol. 21 no 2, février 2010, p. 5-22.
  • Le Moniteur acadien, le 8 janvier 1885.
  • Musée virtuel du Canada, « Philomène Belliveau (1854-1940) »,http://www.museevirtuel-virtualmuseum.ca/edu/ViewLoitLo.do?method=preview&lang=FR&id=5096 (consulté le 20 janvier 2014).
  • Neville, Elodie, lettre non datée au père Clément Cormier.
  • Recensement du Canada 1911 – Rimouski.
  • Roussel, Claude, « Les arts visuels », Les Acadiens des Maritimes : études thématiques, sous la direction de Jean Daigle, Moncton, Centre d’études acadiennes, 1980, p. 597.

Nos partenaires et commanditaires

https://www.canada.ca/home.html nb  csps uni logo        BissonnettePhotographyCOLOR2